La Mariane

Cette tragédie, une des plus célèbres du XVIIe siècle, a fait partie du répertoire de la troupe de Molière durant les années 1659-1667. Elle a été jouée à vingt-trois reprises, selon le Registre de Lagrange.   On en retrouve la trace dans plusieurs pièces de Molière.   Nous donnons ci-dessous une liste des rencontres textuelles […]

La Fine Philosophie

Cet ouvrage de vulgarisation de la philosophie scholastique, destiné au public mondain, traite des questions précises qui sont évoquées dans les comédies suivantes :   – La Jalousie du Barbouillé – * « La philosophie a quatre parties » – * « cinq universelles »   – Le Mariage forcé – * « un art ou une science » – * […]

La Folle Gageure

Cette comédie a été jouée treize fois par la troupe de Molière entre les années 1659 et 1665.   Le texte présente un certain nombre de rencontres avec plusieurs des comédies de Molière. Nous donnons ci-dessous la liste de celles que nous avons relevées :   L’Ecole des maris Valère   L’Etourdi fourbe   Le […]

La Belle Plaideuse

Molière a tiré de cette comédie une longue séquence correspondant aux scènes I, 4 à I, 8 de L’Avare, ainsi que plusieurs éléments de détail de cette comédie (voir C. Bourqui, Les Sources de Molière, Paris, SEDES, 1999, p. 219-221).   Les principaux points de rencontre entre La Belle Plaideuse, L’Avare et d’autres comédies de […]

L’Introduction à la vie dévote

De même que Le Combat spirituel de Scupoli et L’Imitation de Jésus-Christ, L’Introduction à la vie dévote constitue un des livres de spiritualité les plus lus au XVIIe siècle.   Elle avait diffusé nombre d’expressions et de termes religieux qu’on trouve dans Le Tartuffe : au chemin du ciel il l’appelle son frère élancements de […]

L’inavertito

Ce scenario de commedia dell’arte rédigé sous forme de comédie imprimée a servi de base à la composition de L’Etourdi.   Quelques rencontres précises entre les deux textes sont signalées ci-dessous :   L’Etourdi un ton un peu trop haut retirez-vous c’est ainsi que tu me rends service voilà mon bonheur hors d’atteinte je dois […]

L’Imitation de Jésus-Christ

La traduction versifiée qu’a procurée Pierre Corneille du De imitatione Christi constitue un des grands livres de dévotion du XVIIe siècle.   A ce titre, elle use abondamment de l’imagerie et du vocabulaire dévots, parodiés à de nombreuses reprises dans Le Tartuffe et dans quelques autres comédies de Molière :   Le Tartuffe au chemin […]

L’Ecole des filles en dialogues

Ce traité de morale anonyme se présente sous la forme de deux dialogues. Il est précédé de stances « Aux filles  » signées « A.D.P ».   Sur la première page, le titre est L’Ecole morale des filles.   Dialogue premier : Parthénie, ou la fille à marier Parthénie, jeune femme aimée de trois jeunes gens du voisinage, […]

L’Art de peinture traduit en français

Les rencontres avec les textes de Molière sont les suivantes :   Le Sicilien – « me réveiller si matin » – « qui ne veut pas qu’un gentilhomme sache rien faire » – « pour la gloire et pour la réputation » – « le sujet ne fournit que trop de lui-même » – « les vues favorables de la lumière » – « le […]

L’amor figliale

Cette comédie manuscrite est l’oeuvre du père de Giacinto Andrea Cicognini, (voir Silvia Castelli, « Note di protoregia in un autor del seicento : L’amor figliale di Jacopo Cicognini », Medioevo e Rinascimento VII, 1992, p. 159-161).   Le texte du manuscrit (répertorié dans S. Castelli, Manoscritti teatrali della Biblioteca Riccardiana di Firenze, Edizioni Polistampa, Firenze, p. […]

Le moteur de recherche fonctionne par co-occurence, par exemple, la saisie femmes superstition, affichera uniquement les fiches qui comportent les deux termes, et non toutes les pages qui comportent chacun des termes.