Touchez à Monsieur

« Allons, ma fille, il faut approuver mon dessein,
Ôtez ce gant. Touchez à Monsieur dans la main,
Et le considérez désormais dans votre âme
En homme dont je veux que vous soyez la femme. »
Les Femmes savantes, III, 6 (v. 1097-1100)

Dans Crispin médecin (1670) de Hauteroche, le maître de maison Mirobolan passe un accord de mariage pour sa fille sans l’autorisation de son épouse :

LISIDOR
C’est touchant le mariage de Mademoiselle votre fille et de moi.

 

MIROBOLAN
Ah, ce n’est que cela ? Je croyais que ce fût tout autre chose. Touchez là : vous savez la parole que je vous ai donnée ; vous n’avez qu’à choisir le jour ; soyez certain que vous êtes le maître de cette affaire.
(I, 2, Théâtre de Noël Le Breton, sieur de Hauteroche, 1772, t. II, p. 316)

 

(voir également « parlons à votre femme », « secondez-moi bien tous » et « vous combattrez les choses que je veux »)

Le moteur de recherche fonctionne par co-occurence, par exemple, la saisie femmes superstition, affichera uniquement les fiches qui comportent les deux termes, et non toutes les pages qui comportent chacun des termes.