Point de mots assez grands

« Il n’est point d’assez docte voix,
Point de mots assez grands pour en tracer l’image;
Le silence est le langage
Qui doit louer ses exploits. »
Le Malade imaginaire, Prologue

La même idée était exploitée dans L’Éloge du Roi sur ses conquêtes (1672) de La Gravette de Mayolas :

Ma main ne trouve point d’assez charmantes fleurs,
Et mon pinceau n’a pas d’assez vives couleurs
Pour peindre justement votre fidèle image.
Le dessein que je prends paraît audacieux ;
Si ma force pourtant égalait mon courage,
Je vous éléverais jusqu’au plus haut des cieux.
[…]
Il faut, pour raconter vos qualités,
Des vers beaucoup plus beaux, beaucoup mieux concertés,
Une main plus savante, un plus habile maître.
Ce serait de ma force un peu trop présumer !
Un seul de vos hauts faits en fera plus paraître
Que ma Muse en dix ans n’en saurait exprimer.
( p. 14)

Le moteur de recherche fonctionne par co-occurence, par exemple, la saisie femmes superstition, affichera uniquement les fiches qui comportent les deux termes, et non toutes les pages qui comportent chacun des termes.