Par contrainte

« Le mariage est une chaîne, où l’on ne doit jamais soumettre un coeur par force »
Le Malade imaginaire, II, 6

Les propos d’Angélique affirment le principe du « libre choix du conjoint », que de nombreux textes contemporains défendent ardemment.

Le moteur de recherche fonctionne par co-occurence, par exemple, la saisie femmes superstition, affichera uniquement les fiches qui comportent les deux termes, et non toutes les pages qui comportent chacun des termes.