Montre-toi, coquin

« Monsieur le médecin, je vous prie de faire paraître votre frère à la fenêtre. […] En vérité, Monsieur Gorgibus, vous avez un tel pouvoir sur moi que je ne vous puis rien refuser. Montre, montre-toi, coquin. – Monsieur Gorgibus, je suis votre obligé. – Hé bien! avez-vous vu cette image de la débauche ? »
Le Médecin volant, sc. XV

Le jeu de scène qui accompagne cette réplique (alternance de l’apparition de Sganarelle sous ses deux habits de valet et de frère du médecin) avait été mis en oeuvre par le personnage de Maître Jacques, dans L’Avare, lorsqu’ « il ôte sa casaque de cocher ».

Le moteur de recherche fonctionne par co-occurence, par exemple, la saisie femmes superstition, affichera uniquement les fiches qui comportent les deux termes, et non toutes les pages qui comportent chacun des termes.