Le tissu de notre roman

« Laissez-nous faire à loisir le tissu de notre roman et n’en pressez point tant la conclusion »
Les Précieuses ridicules, sc. IV

La métaphore du tissu avait été utilisée par La Calprenède dans sa Cléopâtre pour décrire la construction du roman :

si dans les démêlés de plusieurs aventures assez diverses, tu veux remarquer le tissu de tout l’ouvrage, tu en verras tous les fils occuper leur place.
(Quatrième partie, avis  » Au lecteur  » Paris, A. de Sommaville, 1652)

 

Elle sera reprise par Pierre-Daniel Huet dans son Traité de l’origine des romans (1670), à propos d’Achille Tatius :

ses épisodes, qui devraient être ajustés si proprement avec la pièce, qu’ils ne parussent qu’un même tissu, y sont cousus grossièrement.
(éd. C. Esmein, in Poétiques du roman, Paris, Champion, 2003, p. 474)

Le moteur de recherche fonctionne par co-occurence, par exemple, la saisie femmes superstition, affichera uniquement les fiches qui comportent les deux termes, et non toutes les pages qui comportent chacun des termes.