Il lui porte la main sur le sein

« je voudrais bien être le petit poupon fortuné, qui tétât le lait de vos bonnes grâces (Il lui porte la main sur le sein). Tous mes remèdes; toute ma science, toute ma capacité est à votre service, et… »
Le Médecin malgré lui, II, 2

Une scène de « patinage » figurait dans Le Fou raisonnable (1664) de Poisson:

PASQUETTE
Monsieur, savez-vous bien que le couvert est mis ?

 

RODOLPHE
Cette petite fille est tout à fait aimable

 

PASQUETTE
Oui fort.

 

RODOLPHE
Mais ces tétons sont gros et bien placés.

 

PASQUETTE
N’y touchez pas, Monsieur, vous les applatissez.

 

RODOLPHE
Mignonne

 

PASQUETTE
Ha, que de bruit !

 

RODOLPHE
Ah ! Trêve de furie

 

PASQUETTE
Ah ! Trêve de tétons, Monsieur, je vous en prie.

 

RODOLPHE
Je les patinerai pour moi.

 

PASQUETTE
Tout doux, tout doux,
Tredame, on se laira patiner par des fous ?
( p. 46-47)

 

(voir aussi Georges Dandin : « je n’aime pas les patineurs »)

Le moteur de recherche fonctionne par co-occurence, par exemple, la saisie femmes superstition, affichera uniquement les fiches qui comportent les deux termes, et non toutes les pages qui comportent chacun des termes.