Accommodant les oreillers

« BÉLINE, accommodant les oreillers qu’elle met autour d’Argan.- Levez-vous que je mette ceci sous vous. Mettons celui-ci pour vous appuyer, et celui-là de l’autre côté. Mettons celui-ci derrière votre dos, et cet autre-là pour soutenir votre tête. »
Le Malade imaginaire, I, 6

Un jeu de scène semblable figure dans L’amor figliale de Jacopo Cicognini, ainsi que le révèle une réplique de la pièce :

Marito mio caro, ponetevi a sedere in questa seggioletta, appogiatevi il capo, voltatevi verso il sole.
(I, 3; éd. S. Castelli)

Le moteur de recherche fonctionne par co-occurence, par exemple, la saisie femmes superstition, affichera uniquement les fiches qui comportent les deux termes, et non toutes les pages qui comportent chacun des termes.